par La rédaction
ordinateur

Quelles sont les obligations d’une SCPI ?

 

Investir en SPCI, c’est confier la gérance d’un placement immobilier à des experts en gestion locative et en investissement immobilier. Bien que leur rendement moyen soit en baisse, de nombreux épargnants optent encore pour les parts de sociétés civiles de placement immobilier (SPCI). En effet, une SCPI est un excellent moyen pour acquérir et gérer un patrimoine immobilier locatif à l’aide d’un placement collectif.

 

Comprendre les SCPI

 

Aussi appelées pierre papier, les SCPI désignent des organismes de placements collectifs. En collectant les fonds donnés par des investisseurs particuliers ou institutionnels, elles achètent et gèrent leur patrimoine immobilier. En échange de cet investissement, les épargnants sont en droit de recevoir des parts sociales. Différentes des actions, il n’est pas nécessaire de coter ces parts en Bourse. Les SPCI sont placées dans la catégorie des Organismes de placements collectifs (OPC).

 

La durée idéale d’une détention est de dix ans. Les liquidités, la valeur des parts et les revenus de la SPCI peuvent augmenter ou baisser suivant la conjoncture immobilière et économique. Selon leur politique de placement, les SCPI ont la possibilité d’investir dans les biens de différente nature se trouvant dans plusieurs zones géographiques. Les locataires peuvent aussi avoir des profils diversifiés. D’un simple étudiant à une entreprise spécialisée, le profil des locataires dépend généralement de l’endroit où se trouve le bâtiment. Les bâtiments se trouvant à proximité d’une Université ou dans un endroit calme loin du centre-ville sont idéaux pour les étudiants. Ceux qui se trouvent dans les centres villesa sont pris d’assaut par les travailleurs et professionnels.

 

Quelles pourraient être les obligations des SPCI ?

 

Des lois du code monétaire et financier, et quelques règles définies par l’Autorité des marchés financiers régissent l’investissement SCPI. Lorsqu’une personne souscrit des parts de Sociétés civiles de placement immobilier (SPCI), elle a la possibilité d’investir dans l’immobilier indirect. Contrairement à un investissement immobilier en direct, elle utilise un capital de départ limité et sans contrainte de gestion. En contrepartie, ce membre doit payer des frais à la société de gestion.

 

Les SPCI ne peuvent pas mettre en vente de biens ni faire une promotion immobilière. Toutefois, elles peuvent opérer dans plusieurs secteurs, à savoir l’immobilier résidentiel, l’immobilier commercial (centres commerciaux, bureaux…). Sachez qu’une société de gestion autorisée par l’Autorité des marchés financiers doit obligatoirement gérer une SPCI.

 

L’objet des SPCI est d’investir et d’acquérir un patrimoine immobilier pour le mettre en location. Elles se chargent aussi de sa gestion. Grâce à la SCPI, il vous est possible de réaliser un placement immobilier sans disposer d’un grand budget. Si vous achetez des parts de ces sociétés, vous devenez associé et copropriétaire. Ainsi, vous pouvez bénéficier de plusieurs droits.

 

Comment fonctionne une SPCI ?

 

Une SPCI doit au moins avoir un capital de 760 000 euros. Ce sont les fondateurs de cette société civile qui détiennent les parts correspondantes. Une SPCI peut être une société à capital fixe ou variable.

 

À capital fixe, les SPCI prévoient une date limite d’investissement ainsi qu’un plafond statutaire avec un capital social. À condition de respecter certaines conditions, l’épargnant peut acquérir des parts lorsque le capital est émis et qu’il augmente. La précédente augmentation de capital devrait être de 75 %, tandis que les prix des parts anciennes dans le marché secondaire ne doivent pas être inférieurs à celui des nouvelles.

 

Avec des SPCI à capital variable, il est possible pour un épargnant d’acquérir ou de céder ses parts à tout moment. La SPCI se charge de fixer le prix en prenant en compte du tarif du bien concerné pratiqué sur le marché. Cette pratique est bénéfique plus particulièrement pour un associé-vendeur qui ne souhaite pas trouver un repreneur. S’il y a une demande, la SPCI s’en occupe en demandant des frais.

 

 

You may also like

Laisser un commentaire